Situation au poste frontalier de Kasumbalesa : Le conseil des Ministres adopte une série de mesures pour le bon fonctionnement de ce poste

0 240

Au cours de la 46ème réunion hebdomadaire du Conseil des Ministres qu’a présidée vendredi 28 août 2020, le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, depuis son bureau de la Cité de l’Union –Africaine, à Kinshasa.

Le Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaire coutumière, Gilbert Kankonde a informé aux membres du Conseil, la situation au poste frontalier de Kasumbalesa, dans la province du Haut-Katanga.

A l’occasion de la mission effectuée à Lubumbashi par le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, dans le cadre des travaux de la Commission Mixte Zambie-RDC, la partie zambienne a soulevé le problème des horaires de travail aux bureaux de douane de la RDC au poste frontalier de Kasumbalesa.

Il a été signalé à cette occasion que les services de douane de la RDC opèrent entre 9 heures et 15 heures, alors que les normes de la SADC préconisent l’ouverture 24 heures sur 24.

Tout semble indiquer également que les règles qui sont d’application pour le COMESA en matière de commerce international ne s’accommoderaient pas avec les modalités de fonctionnement des services des douanes congolaises.

Cette situation qui occasionne des retards énormes dans le dédouanement des biens importés via la Zambie, poussent les camionneurs à décharger leurs cargaisons en Zambie, d’où elles passent par fraude dans le territoire congolais.

Ceci favorise le phénomène « Bilanga », à savoir la fraude douanière opérée par des jeunes désœuvrés venus pour la plupart des provinces du Kasaï et du Grand Katanga, et qui se substituent aux services de l’Etat. Ces personnes se recommandent des partis politiques.

A la réunion présidée à cet effet par son Excellence Monsieur le Premier Ministre, des résolutions ont été prises, parmi lesquelles :

  • Le rétablissement de l’ordre et l’autorité de l’État afin de permettre le fonctionnement régulier des services étatiques à la frontière ;
  • La recherche d’une solution globale, intégrant également des solutions alternatives à l’occupation des jeunes désœuvrés concernés ;
  • Le retrait des services qui exercent à la frontière en violation du Décret n°036/2002 du 28 mars 2002 portant désignation des services et organismes publics habilités à exercer aux frontières de la RDC, à savoir : la DGDA, l’OCC, la DGM et le Service d’Hygiène Publique ;
  • L’instauration d’un horaire de travail de 24h/24h à la frontière de Kasumbalesa, harmonisant ainsi avec ce qui se passe du côté zambien ;
  • La fermeture de tous les points de passage dits « Bilanga » et arrêt des transbordements sur le territoire zambien, des marchandises à destination de la RDC.

Après débats et délibération, ce dossier a été adopté.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More