Sommet Africa Finance Corporation : Nicolas Kazadi a fait entendre la voix de la RDC

0 83

Représentant le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le Ministre des Finances Nicolas Kazadi, a participé, ce jeudi 12 mai 2022, au Sommet organisé à Abuja, au Nigéria par Africa Fnance Corporation.

Dans un entretien face-à-face, le Ministre congolais a exposé sur le thème : quelles perspectives et moyens pour adresser le triple défi en matière d’infrastructures pour le continent, à savoir: les défis relatifs aux infrastructures, à l’énergie et à l’industrie, les exigences liées à la transition verte et le développement des infrastructures durables, et la mobilisation des ressources tant domestiques qu’extérieures, afin de débloquer le potentiel économique et accélérer la croissance.

De manière concrète, l’intervention de Nicolas Kazadi s’est focalisée sur l’expérience de la République Démocratique du Congo ainsi que les opportunités d’investissement dans les secteurs économiques clés pour la diversification (infrastructures, mines, énergie, agriculture, numérique, etc.), à travers les développements récents en RDC sur le plan infrastructurel, le développement des chaînes de valeur locales, notamment en ce qui concerne la transformation des minerais sur place et la création des chaînes de valeur autour des batteries et autres besoins liés aux changements climatiques.

Par ailleurs, l’argentier national a évoqué le défi de financement important des infrastructures nécessitant des efforts internes sur base des mécanismes innovants. Pour la RDC, le besoin de financement est estimé à 5,6 milliards de dollars américains par an pour combler le déficit en infrastructure. Pour toute l’Afrique, 130 à 170 milliards de dollars américains par an seraient nécessaires au développement des infrastructures du continent, avec un gap de financement de l’ordre de 68 à 108 milliards de dollars. Il y a aussi l’étroitesse de l’espace budgétaire et des ressources domestiques limitées : 6,0 milliards de dollars de recettes publiques, le faible niveau d’épargne intérieure, et l’absence des marchés financiers conséquents.

Cependant, les stratégies de financement sont basées sur une nouvelle approche permettant de relever les multiples défis, en l’occurrence, l’accroissement de l’investissement sur ressource propre, en particulier pour les infrastructures, la recomposition de l’aide des partenaires pour prioriser les infrastructures avec les grands bailleurs ( la Banque Mondiale, la BAD, et l’Union européenne).

Au sujet de la question liée à la chaîne de valeur locale et de la transition verte, la RDC en tant que pays solution à la crise du changement climatique mondiale, s’est engagée dans la voie de la diversification économique et de la transition verte.

En marge de ce Sommet d’Abuja, le Ministre des Finances a eu le privilège de s’entretenir avec le Président du Ghana, Nana Akufo-Addo sur les stratégies à mettre en place pour des échanges commerciaux entre africains en promouvant notamment, le développement des infrastructures.

 

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More