Sommet de l’Asie de l’Est : 15 pays signent l’accord de Partenariat économique global régional

0 137

Quinze (15) pays d’Asie et du Pacifique ont signé dimanche 15 novembre 2020, au cours du sommet de l’Asie de l’Est, l’accord de Partenariat économique global régional (RCEP), après huit ans de négociations.

Le RCEP regroupe les 10 pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), à savoir le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam, ainsi que les cinq autres pays dont l’Australie, la Chine, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la République du Corée.

Le Premier ministre chinois Li Keqiang, a souligné que la signature du Partenariat économique global régional (RCEP) est “une victoire du multilatéralisme et du libre-échange”.

“La signature du RCEP n’est pas seulement une réalisation monumentale dans la coopération régionale en Asie de l’Est, mais plus important encore, une victoire du multilatéralisme et du libre-échange”, a déclaré Li, avant d’ajouter que cet accord donnera un nouvel élan au développement régional et à la prospérité et agira comme un moteur important pour stimuler la croissance économique mondiale. Car en effet, avec la plus grande population participante au monde, les membres les plus diversifiés et le plus grand potentiel de développement, le bloc de libre-échange fera fortement progresser le processus global de reprise de l’économie régionale.

La Première Ministre Neo-Zélandaise, Jacinda Ardern, a pour sa part, déclaré que “cet accord augmentera le PIB de la Nouvelle-Zélande de 2 milliards de dollars, et protège encore les choses qui comptent pour la Nouvelle-Zélande”.

« Le commerce est si important pour nous. Un grand nombre d’emplois en Nouvelle-Zélande dépendent des exportations. C ‘ est pourquoi il est si important que pendant que nos frontières sont fermées, nous continuons à coopérer avec d’autres pour nous assurer que nos marchandises peuvent continuer à circuler et ne pas faire face à des obstacles coûteux. Aujourd’hui, après des années de négociations, nous avons signé le partenariat économique global régional. Elle couvre 15 pays et la plus grande population de tout accord commercial dans le monde. Cela signifie que nos exportateurs auront un seul ensemble de règles dans toute la région, et cela améliorera certaines des règles auxquelles nos exportateurs sont confrontés. En tout, cet accord augmentera le PIB de la Nouvelle-Zélande de 2 milliards de dollars, et protège encore les choses qui comptent pour la Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, nous avons signé l’accord ′′ virtuellement J ‘ espère que cela n’a pas atténué le sentiment de réussite pour tous ceux qui ont travaillé sur ce projet pendant de nombreuses années ! », a écrit dimanche 15 novembre 2020, la Première Ministre Néo-Zélandaise, Jacinda Ardern sur son compte facebook.

Par ailleurs, les dirigeants des États membres du RCEP ont salué la signature officielle de l’accord, estimant qu’il s’agit d’une étape historique et importante. Surtout dans le contexte du grave impact du COVID-19 sur l’économie mondiale, le RCEP, en tant que plus grand accord de libre-échange, favorisera fortement la prospérité et la stabilité régionale, apportera l’espoir d’accélérer la reprise économique mondiale dans l’après l’ère COVID-19 , aider à favoriser une économie mondiale ouverte et stimuler la libération et la facilitation du commerce et des investissements.

“Le RCEP signifie également que toutes les parties soutiennent un système commercial mondial ouvert, équitable et gagnant-gagnant”, ont déclaré les dirigeants signataires, qui estiment que cet accord va soutenir le multilatéralisme, pour abandonner le protectionnisme et l’unilatéralisme tout en restant attachés à la solidarité et à la coopération pour relever les défis.

Les parties signataires du RCEP resteraient ouvert à l’Inde et l’inviteraient à adhérer au pacte dès que possible.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More