Soudan du Sud : Salva Kiir et Riek Machar acceptent de former un gouvernement d’unité nationale d’ici samedi

0 122

L’ancien chef rebelle Riek Machar, a accepté de former un gouvernement d’unité nationale avec le président sud soudanais, Salva Kiir d’ici samedi, date limite imposée par le bloc de huit nations de l’Afrique de l’Est, l’IGAD, qui avait averti la semaine dernière que toute prolongation au-delà du 22 février n’était “ni souhaitable ni faisable”.

Ce jeudi, des discussions se sont poursuivies à la chambre d’État entre les deux personnalités sud soudanais et ont abouti à une déclaration de former un gouvernement d’union nationale.

“Nous avons eu une réunion avec le président sur les questions en suspens. Nous avons convenu de former un gouvernement le 22 février”, a déclaré Machar.

L’incertitude planait sur  le nouvel accord  puis qu’il n’était pas clair si l’échéance du 22 février serait respectée par les deux camps rivaux car les principaux critères de l’accord de paix de 2018 n’avaient pas été respectés.

Par ailleurs, le Président de la République Salva Kiir a déclaré à l’issue de la réunion, qu’il a accepté de former ce gouvernement et qu’il nommera Machar vendredi premier vice-président.

“Nous avons accepté de former le gouvernement”, a-t-il déclaré “Nous allons discuter de l’arrangement de sécurité pour la protection de toutes les forces et membres de l’opposition”, a renchéri Salva Kiir.

“Et s’il y a des choses sur lesquelles nous ne sommes pas d’accord, nous avons convenu de les résoudre. Nous les finaliserons dans les prochains jours”, a déclaré Kiir.

Les deux hommes d’Etat sud soudanais, Kiir et Machar ont  souvent été des alliés ainsi que des rivaux en politique et dans le champ de bataille pendant la guerre civile au Soudan de 1983 à 2005 entre le nord et le sud.

En décembre 2013, Salva Kiir a limogé Riek Machar en tant que vice-président pour avoir comploté un coup d’État. Et depuis, le pays a sombré de nouveau dans la guerre civile.

Sous l’égide des pays du bloc régional de l’IGAD, composé de huit pays, avec l’ONU, l’Union africaine, la Chine, la Grande-Bretagne, la Norvège et les États-Unis, un accord de paix sera conclu en août 2015 entre les deux personnalités mettant fin à la guerre de deux années au Soudan du sud.

Mais le Sud soudan connaitra un petit moment d’ accalmie puisqu’en juillet 2016, les deux hommes d’Etat sont retournées en guerre.

Leur dernier accord est intervenu lors de la signature d’un accord de paix en septembre 2018, mettant fin à l’effusion de sang qui a éclaté en 2013 lorsque le président a accusé son ancien député de comploter un coup d’État.

Ils ont accepté de se réunir en une coalition en mai 2019. Cependant, les différends concernant le territoire et les arrangements en matière de sécurité ont entravé les négociations et le délai a été dépassé, suivi de six mois plus tard.

En novembre, les deux personnalités ont eu 100 jours de plus pour résoudre ces points de friction. Cette prolongation se termine samedi 22 février 2020.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort