Soudan : Le gouvernement a signé un accord de paix avec les cinq principaux groupes rebelles du pays

0 236

Un accord de paix a été signé ce lundi 31 août 2020, entre le gouvernement soudanais et les cinq principaux groupes rebelles du pays, au cours d’une importante cérémonie à Juba, capitale sud-soudanaise, en présence du général Abdel Fattah al Burhan, chef d’un conseil souverain du Soudan et le Premier ministre  soudanais , Abdalla Hamdok.

Cet accord offre aux groupes rebelles une représentation politique et des pouvoirs décentralisés, une intégration dans les forces de sécurité, des droits économiques et fonciers et la possibilité de retour des personnes déplacées. Ce qui marque un grand pas vers la résolution des conflits profondément enracinés sous le règne de l’ancien président Omar El Bechir.

Pour le ministre de l’Information du Soudan , Faisal Mohammed Salih, Ils ont entamé la véritable transformation du Soudan de la dictature à la démocratie”, a-t-il déclaré au cours de la cérémonie.

Après la chute d’Omar El Bechir en Avril 2019, le Soudan était dirigé par des responsables civils et militaires qui se partageaient le pouvoir. Afin de mettre fin à ces conflits dans leur pays, ces différentes forces du pays ont signé un accord de paix en vue d’une transition de 39 mois.

Parmi les groupes militaires qui ont signé cet accord, nous notons, le Mouvement pour la justice et l’égalité (JEM) et l’Armée de libération du Soudan (SLA) de Minni Minawi, tous deux de la région ouest du Darfour, et le Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (SPLM-N) dirigé par Malik Agar, présente dans le Sud Kordofan et le Nil Bleu ainsi que le Front révolutionnaire soudanais (SRF), une organisation parapluie de groupes rebelles de la région ouest du Darfour et des États du sud du Kordofan et du Nil bleu.

Gibril Ibrahim, commandant du Mouvement rebelle pour la justice et l’égalité (JEM), a souligné dans son mot, que le Soudan a atteint une paix globale historique qui a abordé les racines du problème et mis fin à la guerre.

«Je félicite tout le Soudan d’avoir atteint une paix globale historique qui a abordé les racines du problème et mis fin à la guerre, si Dieu le veut», a déclaré Gibril Ibrahim, commandant du Mouvement rebelle pour la justice et l’égalité (JEM).

Un autre groupe rebelle, en l’occurrence, le Front révolutionnaire soudanais (SRF), a rendu hommage à tous ceux qui ont été tués ou affectés par les longues années de guerre.

Les dirigeants du Front révolutionnaire soudanais (SRF), ont également accueilli avec joie cet accord de paix.

Du côté du gouvernement Soudanais, c’est le commandant paramilitaire soudanais Mohamed Hamdan Daglo, mieux connu sous son surnom “Hemeti” et qui commandait des combattants pendant la guerre a signé l’accord.

Pour immortaliser cette cérémonie marquant le début de la paix au Soudan, le commandant Daglo et les dirigeants des mouvements rebelles ont dansé ensemble et se sont serrés les mains.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More