Sud-Kivu : La lutte contre l’impunité, la justice transitionnelle et les réparations pour les victimes de violations graves des droits de l’Homme en RDC au centre d’une séance de travail entre André Lite Asebea, Dr. Denis Mukwege et Abdoul Aziz Thioye

0 130

Le Prix Nobel de la Paix 2018, le Docteur Denis Mukwege, a eu une séance de travail mardi 17 novembre 2020,  à Bukavu, à l’Hôpital de Panzi, avec le Ministre des droits humains, André Lite Asebea et le Directeur du Bureau des Nations Unies aux droits de l’Homme en République Démocratique du Congo, Abdoul Aziz Thioye, sur la lutte contre l’impunité, la justice transitionnelle et les réparations pour les victimes de violations graves des droits de l’Homme en République Démocratique du Congo.

Au cours de cette séance de travail, les participants ont convenu de renforcer la collaboration sur lutte contre l’impunité des crimes graves, la justice transitionnelle, et les réparations pour les victimes de violations graves des droits de l’Homme en RDC.

Pour rappel, le Dr. Denis Mukwege avait déposé lundi 09 novembre dernier, lors de son échange avec le Président de la République, Félix –Antoine Tshisekedi, un mémorandum dans lequel, il avait recommandé la lutte contre l’impunité et cette lutte contre l’impunité passera absolument par la mise en œuvre des recommandations du rapport Mapping.  Il avait également recommandé l’instauration d’une justice transitionnelle, et l’implication personnelle du Chef de l’État , pour qu’il soit lui-même le porte flambeau de cette lutte contre l’impunité en demandant au secrétaire général des Nations unies , Monsieur Antonio Guterress, de s’adresser au Conseil de sécurité de l’ONU pour la mise en œuvre d’un tribunal pénal international pour le Congo.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More