Syrie : Conférence internationale sur le retour des réfugiés prévue du 11 au 12 novembre à Damas

0 60

Le Président de la Russie Vladimir Poutine a échangé ce lundi 9 novembre 2020, avec son homologue Syrien Bashar al-Assad, par vidéoconférence depuis son bureau du Kremlin.

Au cours de cet échange, Vladimir Poutine a évoqué les efforts que déploie son pays pour restaurer la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de la Syrie.

« La Russie continue de déployer des efforts intenses pour faciliter un règlement à long terme en Syrie, en restaurant sa souveraineté, son indépendance, son unité et son intégrité territoriale.

Dans ce contexte, je dois noter la productivité du format Astana qui implique également nos partenaires iraniens et turcs. Nous avons réalisé de grands progrès grâce à nos efforts conjoints: le foyer du terrorisme international en Syrie a été presque complètement éliminé; le niveau de violence a été considérablement réduit. Le pays revient à une vie pacifique tandis qu’un processus politique inclusif se poursuit sous les auspices des Nations Unies.

À ce stade, le relèvement post-conflit de la Syrie est crucial – principalement, le retour des réfugiés syriens et des personnes déplacées dans leurs foyers. Comme nous le savons, c’est l’une des conditions essentielles de la résolution 2254 fondamentale du Conseil de sécurité de l’ONU », a déclaré le Président Poutine.

 

Plus de 6,5 millions de réfugiés restent en dehors de la Syrie

 

Le Président russe a rappelé à son homologue syrien que plus de 6,5 millions de réfugiés restent en dehors de la Syrie, l’écrasante majorité étant des citoyens valides qui peuvent et doivent participer au relèvement de leur pays. De plus, leur retour serait également dans l’intérêt des pays d’accueil principalement les voisins de la Syrie, car cette charge est importante et ils doivent engager des dépenses substantielles liées à l’hébergement temporaire et à l’approvisionnement des Syriens.

A cet effet,  la Russie a tenu de soutenir la Syrie à organiser la conférence internationale sur le retour des réfugiés et des personnes déplacées à l’intérieur du pays, qui se tiendra à Damas du 11 au 12 novembre.

« La Russie le soutient de tout cœur et aide activement la Syrie à l’organiser et à le tenir. Les représentants de nombreux pays, ainsi que les Nations Unies et le Comité international de la Croix-Rouge, ont confirmé leur participation », a déclaré Poutine.

Selon Poutine, plus de 850 000 citoyens syriens sont rentrés en Syrie et plus d’un million de personnes sont retournées dans leurs lieux de résidence permanente à l’intérieur du pays.

C’est pourquoi, le Kremlin soutient de tout cœur cette conférence internationale qui verra la délégation russe être, l’une des plus importantes de ces assises avec des professionnels de plus de 30 ministères et agences. En plus de participer au forum, ils ont l’intention de tenir des réunions avec leurs collègues syriens pour discuter des aspects actuels les plus importants de la coopération bilatérale. En outre, les autorités russes vont  également livrer 65 tonnes d’aide humanitaire au cours de ces assises.

Pour sa part, le Président Syrien Bashar al-Assad a remercié le président russe pour son accompagnement et son aide, avant de noter que le retour des réfugiés reste l’une des grandes priorités de son gouvernement pour la prochaine période.

«Merci de l’attention que vous portez au problème des réfugiés. C’est un problème humanitaire, mais de nombreux pays dans le monde essaient de le politiser. C’est un problème national, et toutes les autorités syriennes souhaitent le résoudre. C’est l’une des grandes priorités de notre gouvernement pour la prochaine période, d’autant plus qu’une partie importante du territoire syrien a été libérée et que nous y avons éradiqué le terrorisme ».

Pour le Gouvernement Syrien, l’embargo occidental est un obstacle majeur à la réalisation des objectifs liés aux bonnes conditions de vie en Syrie.

« Les réfugiés de retour doivent avoir certaines perspectives de vie normale, mais le problème est que l’embargo occidental est un obstacle majeur à la réalisation de ces objectifs », a souligné Bachar Al-Assad.

Selon Assad, un autre problème est que toujours certaines régions de son pays font face à l’activisme des terroristes ce qui empêche à son gouvernement de répondre aux besoins essentiels des réfugiés syriens.

«Le problème est que les terroristes détiennent toujours certaines régions de notre pays et que la Syrie et son peuple sont sous blocus économique, ce qui ne nous aide pas à répondre aux besoins essentiels des réfugiés syriens.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort