Tentative d’agression au couteau contre le président de la transition malienne Assimi Goita

0 157

Un agresseur a tenté à l’aide d’un couteau de tuer le président de la transition malienne, le colonel Assimi Goita, ce mardi 20 Juillet 2021, après la prière de l’Aïd al-Adha à la Grande Mosquée de la capitale, Bamako, a indiqué la présidence du Mali.

« Tentative d’agression à l’arme blanche contre le Président de la Transition, le Colonel Assimi GOITA à la grande mosquée de Bamako. L’agresseur à été aussitôt maîtrisé par la sécurité rapprochée. Les investigations sont en cours», a déclaré mardi la présidence dans un message sur Twitter.

 

Immédiatement après cette attaque, Assimi Goita a été conduit au camp militaire de Kati, à l’extérieur de Bamako, «où la sécurité a été renforcée ».

Plusieurs sources militaires à Bamako et des médias étrangers rapportent que le président par intérim du Mali était indemne après l’attaque.

A en croire nos sources, l’attaque s’est produite alors qu’un imam dirigeait des fidèles à l’extérieur de la mosquée pour un sacrifice rituel d’animaux.

Mamadou Koné, ministre des Affaires religieuses, a déclaré qu’un homme avait “tenté de tuer le président avec un couteau” mais a été appréhendé.

Le directeur de la Grande Mosquée de Bamako, Latus Touré, a fait savoir qu’un attaquant s’était précipité sur le président mais avait blessé quelqu’un d’autre.

A la tête du coup d’État militaire d’août 2020, pour renverser le président malien Ibrahim Boubacar Keita après  plusieurs mois de manifestations antigouvernementales contre la corruption et l’insécurité grandissante dans le pays, Assimi Goita, va se tracer lentement et sûrement le chemin de la présidence du Mali.

Alors vice-président de la transition malienne, l’homme fort du camp militaire de Kati va contraindre le président par intérim Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane de démissionner en mai 2021, pour ne pas l’avoir consulté lors d’un remaniement ministériel.

Ayant acquis le plein pouvoir, le Colonel Assimi Goita a été investi président de la République du Mali en Juin dernier par la Cour suprême. Il a comme responsabilité de diriger la transition et de ramener le Mali à un régime civil en février 2022.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More