Turquie : L’ambassadeur d’Italie convoqué au ministère turc des Affaires étrangères en rapport avec les déclarations du Premier ministre italien

0 941

Dans un communiqué de presse rendu public jeudi 08 Avril dans la soirée, le Ministère turc des affaires étrangères, a indiqué que « Suite aux déclarations inacceptables du Premier Ministre italien Mario Draghi à propos de notre Président Recep Tayyip Erdogan, l’ambassadeur d’Italie à Ankara a été immédiatement convoqué ce soir dans notre ministère ».

Le Premier Ministre italien Draghi s’est exprimé en ces termes : « J’ai été très mécontent de l’humiliation que le président von der Leyen a dû subir», déclare Draghi, ajoutant: «Mais avec ces dictateurs … il faut être franc dans l’expression des divergences de vues. . mais aussi prêt à collaborer, à coopérer, pour assurer les intérêts de son pays. »

Le ministère turc des Affaires étrangères a appelé l’ambassadeur d’Italie Massimo Gaiani à Ankara pour condamner les propos de son chef.

“Il a été souligné que [la Turquie] s’attend à ce que ces déclarations impudentes et laides qui ne sont pas compatibles avec l’amitié et l’alliance Turquie-Italie soient immédiatement retirées”, a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.

Une polémique a vu le jour dans des médias occidentaux sur la confusion concernant la disposition des sièges lors de la visite à Ankara de Charles Michel, président du conseil européen et de Ursula Von der Leyen, présidente de la commission européenne. Pour les responsables turcs, les deux parties étaient d’accord sur la disposition des sièges.

Mardi, le président turc et le Président du Conseil de l’UE, Charles Michel, se sont assis sur des chaises séparées lors de la réception de la délégation de l’UE au Palais présidentiel d’Ankara tandis que Ursula Von der Leyen était initialement laissé debout, avant qu’on lui offre un siège sur un canapé, avec le ministre turc des affaires étrangères Cavusoglu également assis sur un canapé en face d’elle.

Le vice-ministre turc des Affaires étrangères et directeur des affaires européennes, Faruk Kaymakci, a souligné que les déclarations de Draghi sur les arrangements protocolaires des dirigeants de la Commission européenne et du Conseil européen , ont été faites en ignorant les dispositions protocolaires et de ce fait, sont inacceptables.

« L’ambassadeur au Conseil de l’UE et la Commission de la grange qui, sans connaissance des dispositions du protocole de la visite qu’ils ont effectuée dans notre pays est une déclaration inacceptable, l’hospitalité de la Turquie que personne ne peut remettre en question, notre pays ne sera pas partie à la discussion frivole et malveillante au sein de l’UE et les efforts de la Turquie et de l’UE en vain pour saper l’agenda positif », a-t-il dit.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More