Turquie : Le Président Erdoğan félicite 1.015 juges et procureurs tirés au sort pour le 24e mandat

0 102

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a félicité les juges et procureurs qui ont terminé leur processus de formation professionnelle. C’était ce lundi 27 septembre 2021, lors de la cérémonie de tirage au sort des juges judiciaires et des procureurs du 24e mandat, au Centre national des congrès et de la culture de Beştepe.

Dans son discours, le président turc a salué la distinction des femmes parmi les candidats au 24e mandat de juges et procureurs.

«Je félicite nos femmes juges et procureurs qui ont terminé leur processus de formation professionnelle avec la première place, et je souhaite que leur succès se poursuive. Actuellement, un total de 21 844 juges et procureurs sont en fonction dans tout notre pays. Espérons qu’avec la cérémonie de tirage d’aujourd’hui, nous augmenterons ce nombre à 22 859. Je souhaite du succès dans leur vie professionnelle à tous nos juges et procureurs qui commenceront à travailler dans les lieux où ils sont désignés par tirage au sort» , a déclaré Erdoğan.

Souhaitant la miséricorde de Dieu aux membres de la magistrature qui sont morts ou sont devenus martyrs alors qu’ils travaillaient pour la manifestation de la justice, en particulier le procureur général Mehmet Selim Kiraz, qui a été perfidement martyrisé dans son bureau par des terroristes il y a 6 ans, le président Erdoğan a déclaré que « Chacun de mes frères ici est le martyr Mehmet Selim Kiraz. Je crois qu’il s’efforcera de porter le drapeau de la justice qu’il a hérité et espère que nous continuerons à vous fournir tout le soutien nécessaire afin que vous puissiez faire votre travail de la meilleure façon possible sans aucun problème pendant ce processus».

 

 

Le président turc a fait savoir qu’ils ont pris de nombreuses mesures historiques au cours des 19 dernières années pour faire de la « porte du palais de justice la porte de la justice ».

« Lorsque nous sommes arrivés au pouvoir, nous avons augmenté le nombre de juges et procureurs de 9 349 par près de 2,5 fois, allégeant ainsi le fardeau de nos tribunaux. De même, nous avons à la fois simplifié et accéléré les processus judiciaires en augmentant le nombre de tribunaux de 84 % dans la justice et de 38 % dans la justice administrative. Nous avons réalisé des améliorations significatives dans tous les domaines, de la dépréciation des gardiens de prison au recrutement de nos huissiers dans le service de l’administration générale, des droits personnels de nos juges et procureurs aux conditions de travail», a-t-il dit.

 

 

Par ailleurs, Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu’il n’hésite pas à faire des sacrifices pour que les membres de la magistrature puissent exercer leurs fonctions dans la paix et la sécurité.

« Nous le savons tous très bien. La justice est la locomotive de la paix sociale, de la prospérité, de la stabilité, du développement et de la croissance ainsi que le fondement de la propriété. Dans une société où les droits et libertés fondamentaux ne sont pas garantis, la justice n’est pas rendue et la confiance dans la justice est compromise, les mouvements de la volonté politique vers le développement économique et le progrès sont voués à être incomplets. Que se passe-t-il dans notre géographie proche, en particulier en Syrie ? Elle a douloureusement montré que les pays qui méprisent la justice, les droits et libertés fondamentaux, le droit et les valeurs humaines ne survivront pas. Il est aussi important que la juste pesée de la balance de la justice que la justice ne soit pas retardée. Comme nous le disons toujours, « justice différée est justice refusée», a souligné le président turc.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More