UA : Félix Tshisekedi a participé ce lundi à une conférence virtuelle tenue à Addis-abeba sur l’expansion de la fabrication des vaccins en Afrique

0 82

Le Président de la République démocratique du Congo et président en exercice de l’Union africaine, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a participé ce lundi 12 Avril 2021, à une conférence virtuelle sur l’expansion de la fabrication de vaccins en Afrique qui se tient à Addis-Abeba/Ethiopie (du 12 au 13 avril 2021).

Discuter de la situation de la fabrication de produits pharmaceutiques sur le continent en mettant l’accent sur les vaccins, tel est l’objectif de la Ce forum qui s’efforcera de cerner les forces à exploiter et d’identifier les défis à relever de sorte à renforcer la résilience des systèmes de santé en Afrique face à l’escalade de la pandémie actuelle de Covid-19.

Durant ces deux jours, les participants vont non seulement discuter du cadre de la fabrication de vaccins sur le continent, mais également, scruter les possibilités de collaboration avec un éventail de parties prenantes des secteurs public et privé.

L’enjeu est de taille d’autant plus que les maladies infectieuses emportent près de 10 millions d’âmes chaque année sur le continent en plus d’entrainer une perte de productivité de plus de 800 milliards de dollars par an.

En format Table ronde/Questions-réponses avec modérateur, ce forum se veut un haut lieu d’échanges où dirigeants, experts et autres scientifiques vont réfléchir sur les contours à donner au Nouvel ordre de santé publique en Afrique pour la préservation de la santé et de la sécurité économique du Continent conformément aux aspirations de son Agenda 2063.

Ce Nouvel ordre de Santé Publique qui nécessitera une coordination à l’échelle du continent, reposera sur quatre piliers dont le principal est, sans doute, la nécessité d’une fabrication africaine élargie/renforcée des vaccins, de kits de diagnostic et de produits thérapeutiques.

Face à une morbidité ambiante due notamment à l’augmentation des maladies non transmissibles, des infections émergentes et réémergentes et autres maladies, l’Afrique se doit de se prendre en charge en puisant dans ses ressorts l’énergie nécessaire pour rallumer le feu de l’espérance en trouvant des solutions à ses propres problèmes.

Sont attendus à cette conférence virtuelle, entre autres, les dirigeants de l’Union africaine, des institutions bilatérales/multilatérales, des institutions financières mondiales, des fabricants de produits non pharmaceutiques/pharmaceutiques, mais aussi, les représentants du monde universitaire et de la société civile.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More