Uhuru Kenyatta : «La Covid-19 a fait reculer l’agenda mondial de la jeunesse»

0 171

Vendredi 30 avril 2021, s’est tenue la réunion du conseil mondial de leadership Generation Unlimited (GenU) par visioconférence, à laquelle ont participé le président Uhuru Kenyatta du Kenya, le Premier ministre belge Alexander De Croo, le président Mokgweetsi Masisi du Botswana et le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Selon Uhuru Kenyatta, “La pandémie de coronavirus a temporairement retardé l’agenda mondial visant à garantir aux jeunes âgés de 10 à 24 ans des études, une formation ou un emploi d’ici 2030”.

Le président Kenyan a noté que dans le monde, les écoles de plus de 168 millions d’enfants ont été fermées pendant presque une année entière en raison des verrouillages de Covid-19.

«Les jeunes ont perdu leur emploi et leurs moyens de subsistance et d’autres ont été exposés à des risques personnels tels que la grossesse chez les adolescentes et l’abus d’alcool et de drogues», a déclaré le président.

Le président Masisi et le premier ministre De Croo sont de nouveaux venus au conseil de direction de GenU, où le président Kenyatta est un membre et une voix forte pour l’agenda de la jeunesse.

Gen U est un partenariat qui rassemble les jeunes, les gouvernements, les organisations multilatérales, le secteur privé et la société civile pour faire progresser les objectifs de développement durable et la stratégie des Nations Unies pour la jeunesse à l’horizon 2030.

Malgré le recul, le président Kenyatta a déclaré que la pandémie avait catalysé l’innovation des jeunes et renforcé la pertinence de la vision de GenU.

Citant l’exemple de M. Calvin Shikuku Odhiambo, lauréat du GenU Youth Challenge du Kenya, le président Kenyatta a déclaré que les jeunes avaient fait preuve d’une résilience et d’une empressement incroyables à rechercher des solutions.

«Il [Odhiambo] représente une génération d’innovateurs talentueux au Kenya, qui comprend un groupe de 16 étudiants universitaires qui ont conçu des ventilateurs fabriqués localement et qui ont été reconnus comme Personnalités des Nations Unies de l’année 2020», a déclaré le président Kenyatta.

Le président Kenyan a souligné la nécessité de donner une chance aux jeunes, affirmant qu’ils détiennent la clé de la reprise, de la résilience et d’un avenir durable conformément aux quatre axes de travail de GenU sur la connectivité aux écoles, la mise à l’échelle des plates-formes d’apprentissage en ligne et à distance, en encourageant les compétences entrepreneuriales et soutenir les jeunes en tant qu’acteurs du changement.

«Les quatre axes de travail concernent directement les actions que nous devons entreprendre pour aider les 1,8 milliard de jeunes du monde à se remettre et à se reconstruire après Covid; et à plus long terme, les équiper pour devenir des travailleurs productifs et des citoyens du monde », a déclaré le président Kenyatta.

Il a exprimé sa satisfaction que la large plateforme de partenariat de GenU ait permis de rassembler des partenaires publics, privés et des jeunes pour renforcer la coordination et l’impact des nombreuses initiatives de jeunesse au Kenya.

À cet égard, le président du Kenyan a souligné le partenariat de son administration avec l’initiative Giga de l’Unicef ​​ITU qui aide à connecter les écoles à Internet, un projet qui a livré un million d’appareils aux écoles kényanes.

«Mais nous devons maintenant étendre de manière exponentielle la connectivité pour atteindre chaque enfant et garantir un apprentissage efficace grâce aux plates-formes numériques. J’invite les partenaires à se joindre à nous dans cette expansion », a-t-il déclaré.

Dans le même temps, le président a parlé du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE), une plate-forme à travers laquelle le Kenya et le Royaume-Uni cherchent à collecter 5 milliards USD pour aider les enfants du monde entier à accéder à l’éducation.

«La campagne aboutira à un sommet sur le financement du GPE qui se tiendra plus tard au Royaume-Uni du 28 au 29 juillet.

«Je vous invite à vous joindre à nous au Sommet et à exploiter la plate-forme GenU pour mobiliser des ressources afin d’aider les pays à réimaginer et à reconstruire les systèmes éducatifs pour un monde plus résilient», a déclaré le président Kenyatta.

De son côté, le président Masisi a salué son ajout au conseil de direction de GenU, affirmant qu’il mettra à profit ses compétences et ses réseaux pour promouvoir les intérêts des jeunes à travers le monde.

Le Premier ministre De Croo a déclaré que Covid-19 avait exercé des inégalités mondiales et a appelé le secteur privé à aider les gouvernements à investir davantage dans l’éducation afin de permettre aux jeunes d’accéder à des emplois de qualité et de développer leurs capacités entrepreneuriales.

Le président du Kenya a été rejoint à la réunion virtuelle par le chef de la fonction publique, le Dr Joseph Kinyua, et le CS ICT Joe Mucheru.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More