Uhuru Kenyatta plaide pour la levée des sanctions illégales contre le Zimbabwe devant la communauté internationale

0 264

Le président Kenyan Uhuru Kenyatta a appelé la communauté internationale à lever les sanctions contre le Zimbabwe, affirmant que les restrictions nuisaient à la nation d’Afrique australe, a rapporté la présidence Kenyane.

C’était ce mercredi 9 mars 2022 , lors d’un point de presse conjoint à State House, à Nairobi, entre le président Kenyatta et son homologue zimbabwéen Emmerson Mnangagwa, en visite officielle au Kenya.

Le président Kenyatta a qualifié les sanctions d’illégales et a assuré le Zimbabwe du plaidoyer continu du Kenya pour garantir la levée des restrictions.

“Et cela, nous le considérons comme injuste car ces difficultés ont été artificiellement créées et nous continuons d’appeler la communauté internationale à lever ces sanctions illégales”, a déclaré le président Kenyatta.

Les deux chefs d’État ont également conduit leurs délégations respectives dans des pourparlers bilatéraux.

Au cours des pourparlers, le Kenya et le Zimbabwe ont signé sept accords bilatéraux, tous des protocoles d’accord (MOU) sur des consultations politiques et diplomatiques ; tourisme et conservation de la faune; et les enquêtes sur les accidents d’aviation civile et les incidents graves.

D’autres portaient sur l’autonomisation des femmes et le développement communautaire ; affaires de jeunesse; coopératives; et activités sportives et récréatives.

Le président Kenyatta a déclaré que les accords permettront au Kenya et au Zimbabwe de coopérer pour relever les défis auxquels ils sont confrontés, en particulier le chômage des jeunes.

Il a souligné que la signature de l’accord sur l’autonomisation des femmes était particulièrement importante depuis sa conclusion, un jour après les célébrations nationales de la Journée internationale de la femme d’hier au cours desquelles le Kenya s’est consacré à nouveau à la réalisation de ses ambitions en matière d’égalité des sexes.

« Ce protocole d’accord contribuera grandement à la réalisation de cet important programme de développement. Il vise à promouvoir une relation de travail plus étroite entre nos deux pays dans la réalisation de la vision partagée de l’autonomisation des femmes et du développement communautaire, et également à faciliter le partage des connaissances, des stratégies et de la technologie pour nos femmes », a déclaré le président Kenyatta.

 

 

Le président du Kenyan a noté que la visite de son homologue zimbabwéen avait non seulement renouvelé l’amitié et les liens fraternels des deux nations, mais aussi revigoré les solides relations historiques qui existent entre les États africains.

“L’amitié entre nos deux pays et peuples remonte aux jours précédant l’indépendance, avec de nombreuses personnes de la communauté Shona qui sont maintenant reconnues et régularisées en tant que citoyens kenyans, installées dans notre pays en 1960”, a déclaré le président Kenyatta.

Concernant la coopération multilatérale, le président Kenyatta a félicité le Zimbabwe pour sa récente élection au Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine et a assuré le président Mnangagwa du soutien solide du Kenya pendant le mandat de deux ans de son pays.

Pour sa part, le président Zimbabwéen Mnangagwa a réitéré l’appel de ses homologues kenyans à la communauté internationale pour qu’elle lève les sanctions imposées à son pays, qualifiant les restrictions d’unilatérales.

Le chef de l’Etat zimbabwéen a déclaré que sa visite au Kenya visait à approfondir les relations bilatérales fortes et historiques entre Nairobi et Harare.

“Ma visite au Kenya vise à consolider nos relations en recentrant notre coopération pour accroître le commerce bilatéral, les investissements, le tourisme, les transports, la science et la technologie et l’innovation, entre autres aspects tels que les questions de défense et de sécurité”, a déclaré le président Mnangagwa.

Il a déclaré que l’unité d’objectif aiderait le Kenya et le Zimbabwe à faire face efficacement aux défis émergents tels que le terrorisme et la pandémie de Covid-19.

« Nous avons affirmé la nécessité d’une coopération avec un engagement bilatéral au niveau mondial pour faire face aux pandémies de cette nature maintenant et à l’avenir. Le Zimbabwe et le Kenya se sont engagés à renforcer leur coopération en vue d’atténuer les effets néfastes du changement climatique et d’autres problèmes environnementaux », a déclaré le dirigeant zimbabwéen.

Lors de la réunion bilatérale, le Zimbabwe a fait don au Kenya de 100 tonnes métriques d’oxygène médical pour renforcer la lutte contre le Covid-19.

Plus tôt, le président Mnangagwa, qui est arrivé dans le pays mardi soir, a été reçu à State House, à Nairobi, par le président Kenyatta lors d’une réception d’État élaborée qui comprenait une garde d’honneur montée par l’armée de l’air du Kenya et un salut de 21 coups de canon.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More