Félix Tshisekedi inaugure la première unité de la Mutuelle financière des femmes africaines (Muffa) à Kinshasa

0 171

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a inauguré ce lundi 8 mars 2021, la première unité de la Mutuelle financière des femmes africaines (Muffa) en République démocratique du Congo. L’évènement a eu lieu au siège de cette structure situé dans la commune de Barumbu, au croisement des avenues Luambo Makiadi et Funa, non loin du marché Somba Zigida. L’activité est tombée à point nommé puisqu’elle a coïncidé avec la célébration de la journée internationale de la femme.

Il s’est agi d’un grand pas vers l‘autonomisation de la femme congolaise, ou mieux, de la femme africaine. Cette mutuelle qui regroupe des femmes motivées par le souci de leur prise en charge pour des projets de développement de ses membres ne devrait pas se limiter aux seules affiliées de la Muffa. Elle entend ouvrir son champ d’intervention pour impliquer un éventail un peu plus large de la gent féminine prise dans ses différentes catégories sociales, question d’accroître son autonomisation.

Cette cérémonie a connu la participation de la banque Afriland first bank, banque panafricaine à capitaux camerounais qui accompagne la « Muffa » dans la matérialisation de son projet financier à Kinshasa.

Le parrain international de la microfinance MC2 qui œuvre pour le développement et l’épanouissement des petits entrepreneurs et agriculteurs dans les zones rurales, le Dr Paul Kammogne Fokam du Cameroun, inscrit son concept dans la lutte contre la pauvreté et, surtout, contre la pauvreté de la femme, laquelle fait partie d’un des piliers du Programme du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Car, a-t-il dit, « la pauvreté de la femme est plus complexe et plus catastrophique pour le développement humain ».

Et d’ajouter : « Nous allons vers la V.P, la Victoire sur la Pauvreté par le modèle MC2 : Moyens et compétences de la communauté ». Pour sa part, la Présidente du conseil d’administration de la Muffa, Mme Belau Espérance, a présenté sa structure comme un défi, ou mieux, un grand défi à relever au regard des attentes qu’elle suscite, d’ores et déjà, dans les esprits. Mme Belau Espérance a fait savoir que ce jour est l’un de ceux dont les communs des Congolais se souviendront comme celui apportant l’approche de l’engagement lourd et solennel dont le Président Félix- Antoine Tshisekedi Tshilombo a fait l’une de ses missions principales à savoir la promotion de la femme congolaise pour son autonomisation financière comme levier du développement national (sic).

Le Président de la République et Président en exercice de l‘Union Africaine a, par la suite, coupé le ruban symbolique inaugurant les activités de la Muffa devant un parterre d’officiels sur fond d’une liesse populaire.

Rappelons que la Muffa est un établissement de microfinance de première catégorie (qui ne traite qu’avec ses membres), destiné à offrir des services financiers aux femmes à faibles revenus et à celles du secteur informel des zones urbaines et périurbaines.

À noter aussi à titre de rappel et pour remettre cette journée dans son contexte que le 8 mars 1857, 129 ouvrières d’une usine textile avaient été lâchement assassinées par leur patron. Elles étaient entrées en grève pour obtenir un meilleur salaire et raccourcir les heures du travail. En 1910, la Journée internationale des droits des femmes a été créée en leur mémoire.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More