Les professeurs et les magistrats exigent les explications sur la retenue de 15 % des primes sur l’IPR

0 210

Les professeurs et les magistrats des cours et tribunaux  exigent les explications claires et la réduction de la retenue  de diverses primes de 15 % sur l’impôt professionnel sur les rémunérations (IPR) .

Depuis  la semaine passée, les professeurs des universtés et les magistrats des cours et tribunaux  cherchent  à observer la grève généralisée au motif de supprimer purement et simplement les impôts professionnels sur les rémunérations, primes permanentes et non permanentes payées par le Trésor public.

Il ressort de la rencontre du banc syndical organisée en Janvier dernier, à Bibwa, par les fonctionnaires que les participants principalement les fonctionnaires ainsi que  les médecins ont été convaincus  par l’équipe  dirigeante de la Direction Générale des Impôts concernant  le paiement de 15% d’IPR, par les fonctionnaires.

Le souhait exprimé par l’ensemble des observateurs est que la même équipe  dirigeante de la DGI réexplique aux magistrats et aux professeurs le bien fondé de cet impôt professionnel sur les rémunérations (IPR 15%).

L’avantage pour la DGI est que l’animateur  de cet atelier de BIBWA  est professeur , il pourra donc convaincre ses collegues ainsi que les magistrats  des cours et tribunaux. Il va sans dire que les professeurs et médecins qui ont pris part à cet atelier  de Bibwa, ont sans aucun doute compris  les explications de l’animateur de la DGI , c’est ainsi que la grève a été désamorcée.

Franchement, dès lors que les lois des finances sont étalées au grand jour l’importance de la contribution de chaque fonctionnaire au paiement de l’IPR de 15% est explicité clairement.

Le Hautpanel

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More