Jean Claude Katende : «Le ministre Kibassa doit partir. Il est le cerveau de la grande escroquerie qui s’appelle RAM»

0 72

Désapprouvée par la population de la République Démocratique du Congo, la taxe du Registre des Appareils Mobiles (RAM) continue à saigner les portefeuilles des citoyens congolais.

Face à cette situation, le Président national de l’Association Africaine de Défense Droit de l’Homme (ASADHO), Me Jean Claude Katende, a dit son opposition catégorique à cette taxe (RAM).

« Je suis contre le RAM à 100%. Il y a trop de taxes et redevances dans ce pays, qu’est-ce qu’on en fait? Go-pas et taxe de statistiques ont produit quoi de sérieux dans ce pays? » A -t-il écrit ce mardi 12 Octobre sur Twitter.

Le défenseur des Droits Humains, Me Katende note que le ministre des Postes, Télécommunication et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC), Augustin Kibassa Maliba, est le cerveau de la grande escroquerie qui s’appelle RAM.

« Le ministre Kibassa doit partir. Il est le cerveau de la grande escroquerie qui s’appelle RAM», a-t-il fait savoir.

Maitre Jean Claude Katende a souhaité que le régime du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi soit porteur de changement, car-a-t-il dit, la République appartient à tous et non à un groupuscule de gens.

« On ne peut plus continuer à faire la politique comme à l’époque de Joseph Kabila. Il faut que les choses changent et pour cela il faut une mobilisation de tous autour des valeurs qui fondent la république. Pas la république de quelques-uns, mais la république pour tous », a écrit sur Twitter le président de l’Association Africaine de Défense Droit de l’Homme.

C’est pourquoi, il exhorte le Premier ministre Sama Lukonde à ne pas négocier avec les élus du peuple au sujet du RAM.

« Je dis au premier ministre que cela ne sert à rien de négocier avec les députés au sujet du RAM. La majorité de congolais ne veut pas de cette taxe et la considère comme une escroquerie. Supprimez-là.»

Rappelons que le mercredi 29 septembre dernier, lors de l’audition à l’Assemblée nationale du Ministre des PTNTIC, Kibassa Maliba dans le cadre d’une question orale avec débat du député Claude Misare Mugomberwa, les députés de la majorité et de l’opposition avaient exigé la suppression « pure et simple » de la taxe RAM, qualifiée de « simple escroquerie ».

Ce mardi, le député national Bulambo Kilosho Jean Marie, a déposé au Bureau de l’Assemblée nationale une motion de défiance contre le Ministre des PTNTIC Kibassa Maliba.

 

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More