La RDC prendra la présidence de la CEEAC en 2022

0 145

Les questions se rapportant à la prise par la République Démocratique du Congo de la présidence tournante, en 2022, de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), ont été évoquées au cours des échanges que le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a eus, ce lundi 2 août 2021 à la Cité de l’Union Africaine, avec M. Gilberto Da Piedade Verrissimo, Président de la Commission de cette organisation économique sous-régionale.

Pour M. Gilberto Da Piedade, ” la RDC est éligible à ce poste”, ce qui est, dit-il, l’une des raisons majeures de sa rencontre avec le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a donné son accord de principe pour succéder à Denis Sassou Nguesso à ce poste. Plusieurs autres sujets, examinés au cours de la conférence qui avait réuni, vendredi dernier par visioconférence les Chefs d’État et de gouvernement de la sous-région, ont également été évoqués au cours de cette rencontre avec le Président Félix-Antoine Tshisekedi, a encore dit le président de la commission de la CEEAC.

Il s’agit de 17 décisions qui avaient été approuvées, dans le cadre de la mise en œuvre de l’intégration régionale. Il manque une décision et une équipe de la Commission de la CEEAC arrive ce mercredi à Brazzaville pour travailler avec les autorités, en vue de l’approuver , a-t-il souligné. Ce sont, toutes, des décisions pour faire avancer le processus de l’intégration régionale. Celles-ci concernent la sécurité maritime en Afrique centrale, l’organisation de santé, la zone de libre-échange en Afrique centrale, laquelle doit être soutenue par la Zone de libre échange continentale (ZLECAF), la vaccination en région d’Afrique centrale, les agences spécialisées et leur mécanisme d’exécution etc.

A une question, le président de la commission de la CEEAC a fait savoir que l’organisation économique sous-régionale traverse les difficultés de manque de moyens et du personnel. S’agissant du manque de moyens, il a fait savoir que la CEEAC disposait de 400 fonctionnaires; précisant que pour le moment cette organisation n’en dispose que de 72.

M. Didier Manzenga, ministre de la Coopération régionale et Mme Bestine Kazadi, Conseillère spéciale du Chef de l’État en charge de la Coopération régionale ont assisté à cette audience.

Le Président Denis Sassou Nguesso de la République du Congo Brazzaville est à la tête de la CEEAC depuis 2020, rappelle-ton.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More