Malgré la Mobilisation à Lubumbashi, Joseph Kabila empêché de se rendre dans le Haut Katanga

0 124

« Quelle époque ! Quelles mœurs ! » , le Sénateur à vie et président honoraire de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange a été empêché ce samedi 5 décembre 2020, de se rendre à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga.

Cela n’est pas un hasard, le temps a vraiment changé, le Rais qui a dirigé d’une main de fer la République démocratique du Congo, a tout simplement fait demi-tour à l’aéroport international de Ndjili, à Kinshasa, alors qu’il voulait embarquer avec sa délégation pour Lubumbashi, où ses lieutenants et partisans l’attendaient à bras ouverts.

“Comme déjà annoncé dans les jours précédents, le Sénateur à vie et le Père de la démocratie Joseph Kabila va atterrir aujourd’hui samedi 05 décembre à Lubumbashi dans le Haut-Katanga. Soyons nombreux pour lui offrir un accueil chaleureux, digne de son rang”, a tweeté le PPRD, dans la matinée de ce samedi 5 décembre 2020.

L’homme fort de Kingakati perd de plus en plus en influence dans la gestion de la Res publica, il y a deux ans passés, son ombre planait sur tous les secteurs de la vie nationale et ses dix-huit années étaient encore dans la tête de tous les Congolais et même dans les institutions du pays, avec sa majorité parlementaire (Front commun pour le Congo), et ses fidèles ministres y compris le premier Ministre du Gouvernement, ajouté à cela bon nombre des mandataires des entreprises publiques.

Face à cette situation, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo alors Président de la République n’était pas respecté en tant que tel, mais aujourd’hui, le temps a changé, il est et reste le Président de la République.

En appliquant l’État de droit, auprès de ceux qui ont dirigé autrefois le pays au cours de deux dernières décennies, le Chef de l’État Tshisekedi est traité de dictateur, alors que ceux qui l’accusent étaient pires. Or, tout cela n’a rien avoir avec la dictature mais la recherche de la paix, la justice et l’unité pour l’intérêt du peuple Congolais qui a été longtemps marginalisé.

Cette humiliation du président honoraire est un signal fort pour dire à tous, que le temps a changé et nul n’est intouchable. La Mobilisation à Lubumbashi a tout simplement tourné à un rendez-vous manqué.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More